Une erreur très fréquente

 

La plupart des scénaristes débutants – et même des plus aguerris – adorent développer dans leurs scénarios un maximum de détails à propos des décors, des costumes, du physique des personnages et ajouter un nombre incalculable d’indications techniques et de mise en scène. C’est une erreur !

Il est extrêmement contraignant de lire un scénario comportant trop d’indications techniques ou trop d’indications de mise en scène. Surtout quand on n’est pas directement concerné par le tournage du film !

 

C’est pourquoi il existe deux types de scénario…

 

Le scénario de commission ou « speculation script » chez nos amis hollywoodiens – qui se focalise essentiellement sur la narration du film, avec uniquement les indications techniques indispensables à la compréhension de l’histoire.

 

Le scénario de tournageou « shooting script » – qui comprend toutes les indications techniques et de mise en scène.

 

Le scénario de commission est celui qui va connaître le plus de modifications et de réécritures.

Comme son nom l’indique, c’est le scénario qui va circuler auprès des différents intervenants permettant la réécriture, le financement et la réalisation du film. C’est la version « public » du scénario.

En général, avant d’arriver à sa version définitive, le scénario de commission connaît trois grandes phases de développement et de réécriture.

L’ordre et les raisons de ces réécritures peuvent varier suivant la nature du projet, la notoriété du scénariste, du réalisateur – surtout si c’est la même personne – et des comédiens.

En général, les réécritures sont motivées par le ou les producteurs du projet, les différentes commissions d’écritures et de financements, l’avis des diffuseurs et parfois des comédiens vedettes.

 

Le scénario de tournage représente la version définitive – ou quasi définitive – du scénario.

Il est agrémenté de différentes notions techniques et de mise en scène utiles aux techniciens concernés et aux comédiens (séquences numérotées, décors détaillés, costumes détaillés, dialogues définitifs, description des effets spéciaux et cascades, etc.).

Il est destiné exclusivement aux personnes liées au tournage du film.

Il permet, entre autres, au directeur de production d’établir un devis plus précis des coûts du film, au premier assistant de faire un dépouillement et un plan de travail, aux comédiens d’apprendre leurs rôles et leur texte.

Souvent, les annotations sont ajoutées à la main par le réalisateur lors de la préparation du film. Cela lui permet d’établir le découpage technique et/ou le story-board du film.

Le scénariste – à moins d’être également le réalisateur – n’intervient quasiment jamais à ce stade de fabrication du projet qu’il a écrit. Sauf à effectuer des modifications de dernières minutes en fonctions des impondérables.

Mais ceci est une autre histoire !

 

Vous est-il déjà arrivé d’envoyer un scénario de tournage à une commission ?

Cela a-t-il entraîné des conséquences particulières sur le résultat de la commission ?

Racontez-nous votre histoire en laissant un commentaire ci-dessous

 

 

© Jean-Walter           ® Crédit photos et logos

 
 
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.6/10 (5 votes cast)
Scénario de commission et scénario de tournage, 9.6 out of 10 based on 5 ratings
Scénario de commission et scénario de tournage
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *